La Côte Sud d'Haïti
Partout ! Branché La Côte 5 sur 5!
Vendredi, 29.07.2016, 05:35pm (GMT)
  Accueil
  La Côte - Présentation
  RSS
  Répertoire
  Sommaire
  Contact
 
Le Real Madrid remporte la Ligue des champions !  ; Le Barça et le Real Madrid joueront samedi à 17h00 ; Le Bayern Munich champion d'Allemagne pour la quatrième fois d'affilée, après sa victoire à Ingolstadt (2-1) ; Stephen Curry lauréat du Magic Johnson Award ; Cristiano Ronaldo (Real Madrid) est pour lui «déjà dans l'histoire du foot»
::| Mots-clés:       [Recherche Avancée]
 
Actualités  
  Haïti
  Le Monde
  Le Sport
  Carnaval 2016
  Radio CôteSud Compas
  ::| Abonnements
Surnom:
Email:
 
 
 
La Côte - Présentation
 
La Côte
L'Arrondissement de Port-Salut
La Commune de Roche-à-Bateau
L'Arrondissement des Côteaux
Le Quartier de Damassin
La Commune de Port-à-Piment
L'Arrondissement des Chardonnières
La Commune de "Les Anglais"
La Commune de Tiburon

La Côte
La Côte ou la Côte sud est le nom donné, en Haïti, à la bande de terre s’étendant de la Pointe Abacou jusqu’à Tiburon le long de la mer des Caraïbes.
Aux yeux des visiteurs, les villes et les villages de la Côte se ressemblent tous. Toutes ces agglomérations font face à la mer alors qu’elles ont le dos appuyé contre les pans de montagnes qui montent en escalier jusqu’aux plus hauts sommets du massif de la Hotte couronnant la partie méridionale de l’île d’Haïti. Partout, on retrouve une église surmontée d’un clocher qui domine les autres constructions. Seuls les vieux cocotiers, de véritables héros qui ne comptent plus les ouragans qu’ils ont dû braver ni les générations d’enfants qu’ils ont pu désaltérer et nourrir de leur lait, peuvent les concurrencer en hauteur, les palmistes étant devenus, pour ainsi dire, une espèce en voie de disparition. Ici et là, certains jours de la semaine, un marché public, à ciel ouvert, grouille de monde.

Carte de la Côte Sud d'Haïti

Pourtant, chacune de ces localités possède ses caractéristiques et, surtout, sa propre histoire, qui transparaît parfois dans son nom : Port-Salut, Roche-à-Bateau, Les Coteaux, Damassin (quartier dépendant des Coteaux), Port-à-Piment du sud, Les Chardonnières, Rendel (quartier en milieu rural dépendant des Chardonnières), Les Anglais, La Cahouane (quartier relevant de Tiburon) et Tiburon.
La beauté des plages de la Côte attire chaque année des milliers de touristes haïtiens et étrangers notamment à Port-Salut et à Pointe-Sable.

- Par Charlot des Chardonnières.


L'Arrondissement de Port-Salut
Port-Salut (Pòsali en créole) est une commune de la république d’Haïti située sur la Côte sud du pays dans le département du Sud et constitue le chef-lieu de l’arrondissement de Port-Salut.

Démographie
La commune s'étend sur une superficie de 3 kilomètres carrés et une population estimée à 40.000 habitants.

Histoire
Port-Salut, ce bourg , dont l'établissement ne remonte qu'à l'année 1784 , est situé sur une anse qui forme un port où de faibles barques trouvent un asile sûr contre tous les vents : ce qui lui a fait donner le nom qui distingue le bourg. La pointe de l'Abacou , dont le nom est une altération du mot indien bocao , et dont le passage offre tant de difficultés aux batiments qui remontent de l'Ouest pour la doubler, est dans cette commune qui forme une espèce de péninsule à son extrémité. Le Port-Salut a acquis une célébrité méritée par la courageuse défense des haïtiens, contre l'attaque infructueuse des français, en 1803, au lieu appelé le Karatat qui se trouve dans cette commune. C'est aussi là où commença l'insurrection contre Dessalines , le 8 Octobre 1806 , par l'arrestation du général Moreau , opérée par une trentaine d'habitants à la tête desquels s'était mis le courageux citoyen Miserou, alors juge de paix de Port-Salut.


Administration

L'arrondissement de Port-salut compte 3 communes et 5 sections communales.

Les communes sont : Port-salut, Arniquet et Saint Jean du Sud.

Les sections communales de Port-salut sont les suivantes: 1)Anse à Drick; 2) Carpentier; 3) Pointe-sable; 4) Barbois et 5) Dumont. Barbois est la plus grande de toutes les sections communales de l'arrondissement. Sa population est estimée à des milliers d'habitants, répartis sur un vaste territoire. La 5e section communale de Dumont se situe sur la route attenant à la ville de Port-salut. Carpentier constitue la deuxième section où est localisée un marché très fréquenté par les habitants et l'Hôtel Macaya et les belles plages de Port-salut sont situés à Pointe-sable.

Économie
L’activité de la pêche est présente dans le port. La région s’est reconvertie dans les années 1960 dans la culture du vétiver avec la fabrication d’huile essentielle exportée vers la ville des Cayes.

L’activité de la ville est essentiellement dominée par le tourisme national des Haïtiens, qui viennent sur les plages de sable fin donnant sur la mer des Caraïbes. La plage Dauphinée, l’une des plages les plus fameuses de l’île d’Haïti, se trouve à Port-Salut.

Monuments et sites
La grotte de Port-à-Piment est inscrite dans les parcours touristiques.

Personnalités liées à la ville

Jean-Bertrand Aristide (né en 1953 à Port-Salut), ancien prêtre et ancien président d’Haïti.



La Commune de Roche-à-Bateau
Roche-à-Bateau (Wòchabato en créole) est une commune de la république d’Haïti située sur la Côte sud du pays dans le département du Sud et de l’arrondissement des Côteaux.

Démographie
La commune est peuplée de 16 727 habitants (recensement par estimation de 2009).

Administration
La commune est composée des sections communales de :
* Beaulieu (comprenant le quartier de Rosiers et le quartier de Carpentier)
* Renaudin
* Beauclos

Personnalités liées à cette commune :
Ancien président d’Haïti : Jean Bertrand Aristide dont le père est originaire de Anse-à-Drick, localité proche de Beaulieu.


L'Arrondissement des Côteaux
Les Côteaux (Okoto en Créole) est une commune de la République d'Haïti située sur la Côte sud du pays dans le département du Sud et constitue le chef-lieu de l'arrondissement des Côteaux.


Délimitation Géographique:
La ville des Côteaux est bornée:
- Au Nord par la commune de Port-à-Piment
- Au Sud par la commune de Roche-à Bateau
- A l'Est par le Massif de la Hotte
- A l'Ouest par la Mer des Caraïbes.

Démographie
La commune est peuplée de 19 372 habitants (recensement par estimation de 2009).

Histoire 
La ville des Côteaux est fondée en 1726 et sa paroisse est créée le 29 juin 1776, sous le patronage de Saint-Pierre et Saint-Paul.

Administration 
L'Arrondissement des Côteaux comprend trois(3) Communes:
La Commune de Roche-à-Bateau
La Commune des Côteaux
Et la Commune de Port-à-Piment.

La commune est composée du quartier de Damassin et de trois (3) sections communales:
Condé (Quatrième section)
Despas (Cinquième section)
Quantin(Sixième section).

Agriculture
La ville des Côteaux développe la culture du café et du citron vert.

Personnages célèbres
Laurent Férou (1765-1807), officier, acteur de la révolution haïtienne.

Monuments
Les 500 Marches attirent des milliers de Pèlerins chaque année.

Biographie de Laurent Férou

"Aimer" la page #LaurentFérou


Le Quartier de Damassin
Damassin est un quartier de la commune des Côteaux. Son relief dominant est la plaine et une ville côtière.
Les coordonnées de Damassin sont : 18º13’60'' de latitude Nord et 74º4’0'' de longitude Ouest. Elle est bornée au nord par la commune des Côteaux et au Sud par celle de Port-à-Piment, à l’Est par la section communale Despas et à l’Ouest par la mer des Antilles.
La pêche, l’agriculture, la canne à sucre, l’élevage représentent les activités économiques du quartier.
Sa population est estimée à sept mille (7000) habitants environs.
Damassin comprend une (1) section et quinze (15) localités et habitations.
A Damassin, on peut dénombrer un (1) kindergarden, trois (3) écoles primaires et une école secondaire. Cependant, on n’y retrouve ni école professionnelle, ni universitaire, ni autre école supérieure.
Le ministère de la Santé Publique et de la Population est représenté par un dispensaire dans le quartier.
Du coté religieux, le quartier de Damassin à cinq (5) églises : Catholique, Baptiste, de Dieu, Nazaréen, Eben Ezer.
Les voies de communication qui relient le quartier de Damassin et les villes des Côteaux et Port-à-Piment sont asphaltées et celles reliant les sections communales entre elles, ne sont en terres battues et certaines d’entre elles ne sont que des chemins. Il n’y a ni journal, ni revue, ni station de télévision mais une station de Radio Communautaire, émettant sur la fréquence modulée 90.5 stéréo.
Dans le domaine des infrastructures économiques et financières, le quartier est tout à fait dépourvu. Du point administratif et judiciaire, on y retrouve un (1) tribunal, un (1) officier d’Etat Civil, un (1) commissariat de police et une (1) prison Civile. Cependant, ces deux derniers ne fonctionnent plus que l’on ne connait la raison.
Quant à la culture, et aux loisirs, une (1) salle de théâtre, un (1) terrain de football, une (1) plage ont étéinvantorié dans ledit quartier.


Source: >Nouvelle vision pour un Damassin nouveau (NOVIDAN)

La paroisse fut fondée le 15 juillet 1962. Des religieuses de Ste-Anne sont arrivées à Damassin au soir du 26 septembre 1970. Elles étaient au nombre de deux : les sœurs Annette Lavallée et Myriam Élisabeth (Renette Damas). Pour l'histoire, le curé de Damassin d'alors, le père Harry Kowenberg (affectueusement surnommé pè Piti par les gens de la Côte) qui auparavant avait toujours une pipe à la bouche avait accepté d’arrêter de fumer pour faciliter la venue des religieuses à Damassin.
(Dixit Charlot des Chardonnières).

Le Fondateur de la Paroisse serait le Rév. Père Omer Duplessis, a précisé Sr Paulette Cadet.


La Commune de Port-à-Piment
Port-à-Piment est située sur la côte Sud’Ouest d’Haiti. Elle s’appelait autrefois Figuiers et fut fondée en 1700. Elle fut élevée au rang de commune en 1872.

La population de Port-à-Piment et ses environs est estimée à 35.800 habitants pour une superficie de 66.7 km2. Elle possède deux sections communales : Paricot et Balais.

Près de 8 écoles primaires sont à la disposition des élèves. Au niveau secondaire, la ville possède un Lycée et deux Collèges.


La ville a un centre de santé avec 3 médecins, 2 infirmières, 5 auxiliaires et un technicien de laboratoire. Un nouveau hôpital de Référence a été construit. Les portapimentais et les communautés avoisinantes attendent son inauguration par les autorités du Département de la Santé Publique et de la Population.

Considérée comme l’une des plus belles villes du Sud-d’Oeust d’Haiti, Port-à-Piment est une ville calme remplie de beautés naturelles. Malgré les intempéries et les cyclones, la ville a pu conserver son charme. Peu d’endroits peuvent s’enorgueillir d’avoir suscité autant d’intérèts pour ses fils et filles éparpillés à travers le monde.

Port-à-Piment est un endroit où les gens vivent en souriant malgré les rudes épreuves qu’elle a dû subir. La ville invite à la promenade à travers ses rues adoquinées ou en terre battue.

Port-à-Piment possède l’une des plus belles grottes de la Caraïbe: Grotte MARIE-JEANNE. On ne peut resister au charme et à la beauté naturelle de ses salles.


L'Arrondissement des Chardonnières
Chardonnières est un arrondissement du département Sud d’Haïti. Il a été créé autour de la ville des Chardonnières qui est aujourd’hui son chef-lieu.

Il est peuplé par 71 305 habitants (recensement par estimation de 2009).

L’arrondissement regroupe trois communes :

* Les Chardonnières
* Les Anglais
* Tiburon

Les Chardonnières est une commune d’Haïti, située dans le département du Sud, arrondissement des Chardonnières. Les habitants sont des Chardonnésiens et des Chardonnésiennes (prononcez kardonezyen/kardonezyèn).

Géographie

Cette petite ville est bornée au Sud et à l’Ouest par la Mer des Caraïbes, à l’Est par la commune de Port-à-Piment du sud et au Nord par les montagnes du Massif de la Hotte. Le pic Macaya, un des sommets les plus élevés d’Haïti avec environ 2 400 m, se retrouve à l’intérieur des limites géographiques de la commune des Chardonnières.

Les Chardonnières se situe à environ 270 kilomètres de la capitale, Port-au-Prince et à 72 kilomètres des Cayes, chef-lieu du département du Sud.

Les Chardonnières ressemble à une équerre apposée contre la Mer des Caraïbes. C’est du moins l’impression que donnent les deux bras de mer qui, suivant un angle d’environ 90 degrés, bordent, au Sud et à l’Ouest, la bande de terre sur laquelle est construit le village

Démographie

La commune est peuplée de 22 953 habitants (recensement par estimation de 2009).

Histoire

Selon toute vraisemblance, après avoir existé sous un autre nom d’origine espagnole ou indienne la petite ville aurait été baptisée Chardonnières par les boucaniers ou les flibustiers. Toutefois, jusque vers 1830, on parlait surtout de la Chardonnière.

La paroisse catholique des Chardonnières est érigée en 1897 et consacrée à sainte Anne.

Nota : Les Chardonnières est le premier producteur de raisin en Haïti. La petite histoire nous apprend que, du temps de la colonie, le raisin des Chardonnières s’est rendu jusqu’à la table des rois de France. Aujourd’hui, les Chardonnésiens utilisent le raisin pour exprimer leur grande générosité et leur hospitalité sans borne.

Administration

La commune est composée de la ville des Chardonnières, et des sections communales de :

* Randel (dont le quartier « Randel »)
* Dejoie
* Bony

Culture

La Fête patronale a lieu le 26 juillet à la Sainte-Anne ; la journée de plage, le 27 juillet (PRAMA ). Ses couleurs sont le vert et le blanc.


La Commune de "Les Anglais"
Contactez-nous pour une brève présentation de "Les Anglais" (Zangle).

La Commune de Tiburon
Tiburon (Tibiwon en créole), est une commune d’Haïti, dans le département du Sud, arrondissement des Chardonnières.

Géographie
Tiburon est située juste en face de l’île de la Jamaïque, sur la côte sud-ouest de la péninsule de Tiburon et de Jacmel.

Démographie
La commune est peuplée de 21 170 habitants (recensement par estimation de 2009).

Histoire
En octobre 1629, une flotille française commandée par Jean de Baradat de Cahuzac mouille à Tiburon, au retour d’une expédition contre les Anglais à l’île Saint-Christophe.
Après l’attribution à la France de la partie occidentale de Saint-Domingue (Traité de Rijswick en 1697) et la création de la Compagnie de Saint-Domingue (en 1698), il faut attendre les années 1740 pour voir l’installation des premiers colons français.
Le 8 mars 1748, une escadre anglaise de sept vaisseaux, commandée par le vice-amiral Charles Knowles, vient mouiller à Tiburon ; l’escadre prend et détruit le fort de Saint-Louis-du-Sud le 19 mars.
Les Anglais attaquent et occupent le Fort Tiburon en février 1794. André Rigaud reprend la ville en décembre 1794.

Administration
La commune est composée des sections communales de :
* Blactote
* Nan Sevré
* Loby (ou Corie)
* Dalmette (dont le quartier « La Cahouane »)

Économie
L’économie locale repose sur la production du cacao ainsi que la transformation du café.
L’industrie du bois est également développée sur la commune de Tiburon.


 
  ::| Calendrier
July 2016  
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
 

©2016 La Côte Sud
[Haut de Page]